Cycle de ciné-débats

Cycle de ciné-débats

Cycle de ciné-débats

en partenariat entre le Centre allemand d’histoire de l’art (DFK Paris) et la maison Heinrich Heine.

Dans le cadre de son thème annuel intitulé « L’art en France à la croisée des cultures », le DFK Paris programme un cycle de ciné-débats dans la salle de projection de la maison Heinrich Heine. Chacun des quatre films sera présenté par un chercheur du centre, bénéficiaire d’une bourse dans le cadre du thème annuel. Nous voudrions ainsi offrir au public le regard d’un ou d’une historien.ne de l’art sur quelques-uns des grands films abordant les interactions de la France avec d’autres cultures. Le débat portera principalement sur la question de la représentation, politique et imaginée, de cultures extra-Occidentales au XXe siècle et des symboliques qui s’y trouvent mises en jeu. 

Le Centre allemand d’histoire de l’art Paris consacrera son sujet annuel 2016/2017 aux liens entre l’art en France et celui d’autres régions du monde. Depuis toujours, la France est au confluent de différentes cultures. Les relations avec les pays voisins, notamment l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas, font déjà l’objet d’études fouillées dans le domaine de l’histoire de l’art. Il s’agira donc d’orienter davantage la focale sur les interactions avec des territoires d’autres continents, en particulier l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie. S’il ne serait pas possible de penser les échanges dans lesquels s’est inscrit l’art en France indépendamment de la politique coloniale de l’hexagone  ̶  qui, depuis le XVIème siècle, s’est efforcée avec un succès variable de donner au pays la stature d’une grande puissance – le sujet annuel a expressément vocation à inclure aussi des projets se situant hors des frontières de l’empire colonial français. De même, il conviendra de porter le regard au-delà de Paris, afin de prendre en considération d’autres hauts lieux de rencontres transrégionales que la seule « capitale du XIXème siècle ». Sur le plan de la chronologie, l’attention portera sur le XIXème et le XXème siècle.

 

 Jean Renoir, Le fleuve, 1951 (9 novembre 2016)
Harriet, une jeune anglaise expatriée, vit avec son petit frère, Bogey, et ses trois sœurs cadettes dans une grande maison de la région de Calcutta en Inde. Son père dirige une manufacture de toile de jute tandis que sa mère s’occupe de la famille et attend un sixième enfant. Un jour d’automne, le capitaine John rentre de la guerre et vient habiter une maison voisine. Invité à une fête, il y rencontre Harriet, ainsi que Mélanie, une belle métisse indienne, et Valérie. Les trois jeunes filles vont toutes trois tomber sous le charme du bel étranger.


• Jean Rouch, Petit à petit, 1971 (14 décembre 2016)
Damouré, qui dirige à Ayorou (Niger) avec Lam et Illo la société d'import-export Petit à petit décide de construire un « grand Building » dans son village. Il part à Paris pour voir « comment on peut vivre dans des maisons à étages ». Dans la capitale, il découvre les curieuses façons de vivre et de penser des Parisiens qu'il décrit dans des « Lettres persanes » envoyées régulièrement à ces compagnons, jusqu'à ce que ceux-ci, le croyant devenu fou, envoient Lam le rejoindre pour se rendre compte sur place.


• Chris Marker, Sans soleil, 1983 (18 janvier 2017 – date à confirmer)
Le film est construit autour du discours d'un cameraman fictif, Sandor Krasna, rédacteur de lettres lues tout au long du film par Florence Delay. Dans ses écrits, il va traiter successivement du temps, de la mémoire, de la fragilité humaine face aux séismes du Japon ou encore face à la famine, menace constante au Cap Vert ou en Guinée-Bissau. Le cinéaste montre non pas les difficultés pour ces sociétés à s'en sortir, mais plutôt leur façon de vivre et d'exister au-delà de ce qui peut leur coûter la vie. Car comme il l'annonce : « Moi, ce que je veux vous montrer, ce sont les fêtes de quartier ».

 

Kontakt
Nele Putz

Nele Putz, M.A.

Wissenschaftliche Assistentin
Telefon +33 (0)1 42 60 67 26
Kontakt
Dr. Deborah Laks

Dr. Deborah Laks

Wissenschaftliche Assistentin
Telefon +33 (0)1 42 60 41 09