Passagen Band 43

La fabrique de l’art national

Le nationalisme et les origines de l’histoire de l’art en France et en Allemagne 1870–1933

Michela Passini

Sprache der Publikation : Französisch

Deutsch

Französisch

L’institutionnalisation de l’histoire de l’art, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, induit une plus grande implication de ses praticiens dans la vie des États. Universitaires ou conservateurs de musée sont pris dans une compétition entre nations européennes, qui se joue tant sur le plan géopolitique que sur celui des productions symboliques. L’art ancien, conçu alors comme le témoignage de l’authenticité et de la grandeur de la tradition nationale, fait l’objet d’un puissant investissement identitaire. Les historiens de l’art se donnent pour tâche d’en définir la spécificité et contribuent fortement à la création de communautés imaginées. Cet ouvrage reconstitue et met en perspective les débats franco-allemands du tournant des XIXe et XXe siècles sur l’appartenance nationale du gothique et de la Renaissance. En questionnant les modalités de l’écriture d’une histoire de l’art comme récit historique de l’art national, Michela Passini dégage la dimension intrinsèquement politique d’une discipline qui étudie, classe, « raconte » – et donc construit – le patrimoine.

 

Comptes-rendus :

Paris
2012
ISBN 978-2-7351-1439-9
48,00 €
Couverture "La fabrique de l’art national"

Dokumente

Inhaltsverzeichnis

Link to the library catalog

Teilen