Passerelles

L’art comme expérience

Les « 3 Stoppages étalon » de Marcel Duchamp

Herbert Molderings
Übersetzt von Anne-Marie Geyer

Sprache der Publikation : Französisch

Deutsch

Französisch

Les 3 Stoppages étalon de 1913-1914 sont l’œuvre fondatrice de l’esthétique nouvelle de Marcel Duchamp, au centre de laquelle se situent l’individu et le hasard. Leur genèse concrète et leur statut dans l’œuvre duchampienne recèlent encore bien des énigmes que l’auteur se propose de percer par une minutieuse analyse. Avec cet « ouvrage autour de trois fils » s’amorce dans l’œuvre de Duchamp un glissement de la peinture aux méthodes de l’expérience artistique parascientifique. Dès ce moment, chacune de ses actions artistiques a pour but de saper le primat de la pensée scientifique dans la société moderne. Les outils intellectuels de son esthétique sont l’humour et l’ironie, son modèle est la « pataphysique » d’Alfred Jarry. Dans l’univers de la pensée duchampienne où il n’y a plus de certitudes absolues ni de vérités, le seul point d’ancrage est l’individu, d’où la fascination de l’artiste pour les thèses individualistes radicales du philosophe allemand Max Stirner dont la pensée enflamme l’avant-garde anarchiste parisienne, et en particulier les adeptes du groupe autour de L’Action d’art. Duchamp partage non seulement leur individualisme radical mais aussi l’idée que la vocation de toute activité artistique n’est pas de créer des œuvres d’art mais de faire de sa vie une œuvre.

 

Comptes-rendus :

  • Thierry Davila, dans Les cahiers du Musée National d’Art Moderne 102/08, 2007‒2008, p. 120–123.
  • Anonyme, dans BCLF – Bulletin critique du livre en français 696, octobre 2007, p. 49–50.
Paris
2007
ISBN 978-2-7351-1148-0
20,00 €
Couverture "L'art comme expérience"

Dokumente

variabl

Ausgabe in einer anderen Sprache

Link zum Bibliothekskatalog

Teilen