Travelling Art Histories

Travelling Art Histories

[English version see below]

 

Réseaux transrégionaux entre l’Amérique latine et l’Europe

Toute rencontre repousse notre horizon d’expérience. Pour l’histoire de l’art, ce simple constat implique des conséquences complexes. En tant que discipline traitant d’un objet qui se définit d’emblée de manière transnationale mais en même temps ancrée dans un contexte concret sur le plan méthodologique  ̶  tant par les aspects linguistiques que culturels  ̶  l’histoire de l’art est confrontée à travers les phénomènes de mobilité et de circulation à des défis significatifs concernant ses méthodes et son canon. L’axe de recherche « Travelling Art Histories » se propose d’examiner celui-ci dans un cadre délibérément transrégional : entre Amérique latine et Europe. Le DFK Paris, lieu d’échange continu entre les cultures (scientifiques), où les histoires des idées et les phénomènes artistiques deviennent appréhensibles dans leur diversité, offre un point de départ adapté à cette démarche, une expérience pertinente ainsi que des réseaux stratégiques en Europe et au-delà. Cette entreprise s’inscrit dans un changement de paradigme fondamental au sein des sciences humaines et sociales : l’attention croissante portée par la recherche envers les cultures extra-européennes. Avec ce nouveau projet de recherche, le DFK Paris souhaite participer activement à ce mouvement et contribuer au décloisonnement innovant de la discipline.

« Travelling Art Histories »a été conçu comme un projet de recherche mobile autour d’une série d’académies temporaires transrégionales qui se déroulent respectivement dans différents lieux d’Amérique latine. Dans un souci de se démarquer de manière critique d’une opposition entre centre et périphérie, le projet a été résolument construit comme un réseau reflétant les asymétries hégémoniques mais sans les reproduire, de manière à contrecarrer d’emblée une division entre acteurs (européens) et objets (« exotiques ) de l’analyse. Les différents lieux de rencontres dans le cadre du projet ont vocation à assurer l’inclusion du plus grand nombre de perspectives possibles et à faciliter les changements de point de vue. La forme dynamique du dialogue doit contribuer à une véritable discussion des différents processus culturels créatifs, des stratégies d’appropriation et des modalités de traduction et de comparaison dans une perspective transrégionale et transculturelle, au lieu de se contenter de décrire des tendances artistiques et de les mettre en regard.

--

Transregional Networks in exchange between Latin America and Europe

Every encounter changes our own horizon of experience. For art history, this fact has a multitude of complex consequences. The discipline, always already dealing with a transnationally defined object which at the same time is linguistically and culturally embedded in a concrete context is facing new challenges as phenomena of mobility and circulation scrutinize methods and canon. The research project „Travelling Art Histories“ offers the possibility to challenge these ideas in a transregional context by focusing on Latin America and Europe. Being part of strategic networks in Europe and abroad, the German Center for Art History Paris offers a starting point to this endeavor. The institute’s mission is to serve as a platform for permanent exchange of (scientific) cultures, thus providing a frame that renders the histories of ideas and artistic phenomena perceptible. This initiative follows a fundamental paradigm shift in art history: The focus and research on non-European cultures.  The DFK Paris wishes to contribute to this innovative development by introducing this new research axis.

„Travelling Art Histories“ is a mobile research project centering on a number of transregional academies taking place at various locations throughout Latin America. Opposing the division of center and periphery, the project is designed as a network that reflects hegemonic asymmetries instead of representing them in order to countervail a distinction between (European) players and (“exotic”) objects from the very beginning. The changing locations for the meetings are meant to ensure the inclusion of as many angles as possible and facilitate a change of perspective. The dynamic format of dialogue is supposed to contribute to discussing the numerous cultural creative processes, strategies of appropriation, translations and comparative modalities from a transcultural perspective.

--

Manifestations

Modernismes. Concepts, contextes, circulations

Académie temporaire transrégionale

Du 16 au 24 juillet, une académie temporaire transrégionale pour 20 jeunes chercheurs et 11 chercheurs confirmés a eu lieu à São Paulo. L’objectif de cette manifestation était de permettre un échange sur les concepts et les variantes du modernisme, par-delà les frontières nationales et régionales. À cette fin, les débats existant en Amérique latine ont été confrontés aux discussions qui animent l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du nord et situés dans un contexte global. L’Académie a été organisée en coopération avec le Forum Transregionale Studien et s’est déroulée à l’Universidade Federal de São Paulo (Unifesp) et au Museu de Arte Contemporânea da Universidade de São Paulo (MACUSP) ; elle s’est conclue par un colloque public le 23 juillet. Conception : Lena Bader, Jens Baumgarten et Thomas Kirchner

Pour plus d’information, consultez le site : Transregional Academy

Vous trouverez le rapport de la manifestation ici : Report Transregional Academy 

 

Images exotiques. L’attrait du lointain dans l’histoire de l’art

Workshop 

Les 9 et 10 juin 2016 a eu lieu un workshop sur le sujet « Images exotiques. L’attrait du lointain dans l’histoire de l’art ». Dans l’optique du nouvel axe de recherche transrégional au DFK Paris, un dialogue interdisciplinaire entre l’histoire de l’art et les études postcoloniales a été développé, avec une attention particulière pour le discours de l’exotique. La popularité de l’exotique, en dépit de la critique acerbe dont la notion d’exotisme a fait l’objet, est apparue comme un fil rouge, point de référence topique des communications des intervenants internationaux invités. À partir d’une sélection d’études de cas, les différents discours ont été analysés dans une perspective méthodologique critique et du point de vue de l’histoire des idées. Il s’agissait en particulier d’examiner dans quelle mesure les « images exotiques » peuvent être interprétées comme le symptôme d’un besoin  non comblé de l’histoire de l’art, besoin qu’il est tout à fait être possible d’interroger positivement dans une perspective historiographique. Suite à la première journée du workshop, Anne Lafont (INHA) a donné une soirée conférence publique  « L’exotisme en régime racial. La norme et l’écart dans l’art des Lumières ». Cette manifestation a été conçue et organisée par Lena Bader (DFK Paris) et Merel van Tilburg (Courtauld Institute of Art London).

Pour plus d’information, consultez la page : Images exotiques

 

 

Chercheur

Contact
Prof. Dr. Thomas Kirchner, Direktor des DFK Paris

Prof. Dr. Thomas Kirchner

Directeur
Téléphone +33 (0)1 42 60 67 82
Contact
Dr. Lena Bader

Dr. Lena Bader

Directrice de recherche
Téléphone +33 (0)1 42 60 41 22
Travelling Art Histories