Lignes directrices, Données de recherche et Logiciels

Lignes directrices, données de recherche et logiciels

Le DFK Paris considère comme des « données de recherche » toutes les données numériques collectées, utilisées, traitées et analysées pour un projet de recherche donné. Cette expression ne se rapporte donc pas seulement aux données publiées dans le cadre d’une présentation des résultats d’un travail de recherche, mais aussi aux matériaux rassemblés au préalable, aux mesures effectuées et aux conclusions provisoires. Toutes ces données permettent de suivre le déroulement de la recherche et pourront également servir de base pour des recherches ultérieures.

L'essor croissant de nouvelles méthodes pour étudier les données sous forme d'images, de textes ou en 3D requiert fréquemment la programmation de logiciels spécifiques. De même, des outils doivent être élaborés pour la présentation numérique des résultats. Cela peut impliquer la conception de suites logiciels complètes - par exemple pour la gestion de banques de données d'images - ou simplement des modifications et adaptations ponctuelles de programmes existants. Afin que de tels logiciels puissent être utilisés et développés à tout moment, le DFK Paris les met à disposition sous licence libre.

Utilisation des données de recherche (Lignes directrices (extrait))

Dans la recherche en histoire de l’art, il faut diviser les données de recherche en représentations numériques de biens culturels d’une part, et en données de traitement d’autre part.
Les représentations numériques de biens culturels comprennent tous les objets numérisés de la recherche en histoire de l’art. Dans de nombreux cas, il s’agit d’images d’œuvres d’art, en deux dimensions, mais aussi de photographies documentaires, de dessins d’élévation et de documents d’archives numérisés. Le travail sur des biens culturels numérisés et des matériaux d’archive soulève des questions particulières de nature juridique et éthique. Toute utilisation, stockage et mise à libre disposition d’images exige un examen préalable des droits d’utilisation et des droits d’auteur éventuels ainsi que de la présence parmi elles de données se référant à des personnes.

Le DFK Paris apporte son aide aux scientifiques qui effectuent des recherches dans le cadre d’un emploi au DFK Paris, d’une bourse, d’un séjour ou d’une coopération avec le DFK Paris, afin de publier leurs données de recherche selon les principes FAIR.

Le DFK Paris propose à cet effet les mesures de soutien suivantes :

  • conseil pour l’élaboration et le développement d’un plan de gestion des données
  • conseil et soutien pour décrire le contenu des données de recherche à l’aide de métadonnées et pour enrichir les données et métadonnées avec des données standard et des thésaurus pertinents
  • conseil et soutien dans l’octroi de licences pour les données (ce qui n’inclut pas la clarification des questions de droits d’utilisation et de droits d’auteur)
  • enregistrement des données de recherche sur le site Internet du DFK Paris – à condition qu’elles résultent d’un travail réalisé dans le contexte décrit et qu’elles aient été publiées selon les principes FAIR
  • enregistrement des données de recherche publiées dans le kubikat, catalogue commun des bibliothèques des instituts allemands de recherche en histoire de l’art hors universités (cette offre de service est en préparation)
  • possibilité de transférer les données relatives à la publication dans le dépôt de données de recherche de la bibliothèque universitaire de Heidelberg, en coopération avec arthistoricum.net@heiDATA, service d’information spécialisé en art, information et design
  • conseil pour trouver d’autres dépôts thématiquement appropriés en Allemagne et dans le pays d’accueil

Utilisation de logiciels (Lignes directrices (extrait))

Les logiciels de recherche sont une composante fondamentale du travail de recherche. À côté des logiciels génériques comme les programmes de traitement de texte, de bibliographie et de traitement d’images, la recherche en histoire de l’art utilise de plus en plus des programmes spéciaux pour collecter, traiter et analyser les données. Dans certains cas, ils imposent de concevoir une enquête de manière particulière et interviennent donc en profondeur dans le travail de recherche. Pour la reproductibilité de la recherche, il est nécessaire que le logiciel de recherche soit documenté de la même manière que les données de recherche et qu’il soit en libre accès. Cela implique non seulement de développer exclusivement des logiciels libres (open source), mais aussi d’établir une documentation s’y rapportant et de respecter les normes et les conventions du développement de logiciels de recherche (Research-Software-Engineering). La mise à disposition à long terme des codes des programmes est un défi qui n’a pas encore été maîtrisé dans tous les champs scientifiques.

Le DFK Paris soutient les chercheurs et chercheuses qui ont développé un logiciel dans le cadre de leur emploi au DFK Paris, d’une bourse, d’un séjour ou d’une coopération avec le DFK Paris, afin de publier et de faire connaître ce logiciel.

Le DFK Paris propose à cet effet les mesures de soutien suivantes :

  • conseil pour trouver des dépôts de logiciels thématiquement appropriés en Allemagne et dans le pays d’accueil
  • conseil et assistance pour la description du contenu du logiciel à l’aide de métadonnées et pour l’octroi de licences (ce qui n’inclut pas la clarification des questions de droits d’utilisation et de droits d’auteur)
  • enregistrement du logiciel de recherche sur le site Internet du DFK Paris – à condition qu’il ait été développé dans le contexte décrit et publié selon les principes FAIR

arthistoricum.net@heiDATA

Dans le cadre de ses offres de publication électroniques via  arthistoricum.net@heiDATA, le service d'information spécialisé arthistoricum.net propose un dépôt numérique de données de recherche en histoire de l'art piloté par le centre de compétences en données numériques (KFD) de l'Universität Heidelberg. Les données de recherche produites au DFK Paris – ou en coopération avec notre institut – et sécurisées au sein d'heiDATA sont regroupées et consultables au sein d'une même section, le Dataverse du DFK Paris.

GitHub

Depuis 2016, le DFK Paris développe des applications et outils de façon transparente et ouverte. Le code source est publié via un dépôt GitHub dans lequel les données de recherche sont également hébergées et organisées selon leur usage dans l'application considérée. Le compte GitHub est une offre destinée en particulier à la communauté des ingénieurs logiciel spécialisés dans les applications destinées à la recherche (Research-Software Engineers, RSE).
Dépôt GitHub du DFK Paris.

TextGRID

TextGrid Repository permet l'archivage à long terme de données de recherche en sciences humaines et sociales, en particulier de textes utilisant l'encodage XML/TEI. Les sources textuelles éditées dans le cadre du projet de recherche ARCHITRAVEArt et architecture à Paris et Versailles dans les récits de voyageurs allemands à l'époque baroque sont publiées sur TextGRID Repository et ainsi disponibles pour d'autres utilisations.  

Contact
Dr. Anne Klammt

Dr. Anne Klammt

Directrice de recherches / Responsable des Humanités Numériques
Téléphone +33 (0)1 42 60 89 50