Curation de données : l’exemple de la base de données « Deutsch-Französische Kunstvermittlung 1870-1940 et 1945-1960 »

Curation de données : l’exemple de la base de données « Deutsch-Französische Kunstvermittlung 1870-1940 et 1945-1960 »

Le projet de curation de la base de données Deutsch-Französische Kunstvermittlung 1870–1940 und 1945–1960 (La réception artistique entre l’Allemagne et la France de 1870 à 1960) étudie des méthodes et technologies de curation de données en histoire de l’art numérique. Il constitue une contribution à la question plus large de la « FAIRification » des données et de l’établissement d’une véritable open science dans les sciences humaines et de la culture.

Le terme « curation » recouvre ici lajustement à des normes techniques qui assurent une amélioration continue de laccessibilité des données ainsi que leur conservation sécurisée dans des dépôts adaptés. La question des normes et de laccessibilité est ici envisagée dans la perspective des besoins spécifiques de différentes catégories dutilisateurs. Ceux-ci se différencient principalement par la façon dont ils souhaitent travailler avec les données : ils peuvent vouloir consulter celles-ci sur le site du DFK Paris, ou les visualiser et les analyser à laide dautres outils numériques. Si ces besoins spécifiques sont déjà pris en compte dans les projets actuels du DFK Paris, comme cest le cas dans les publications numériques du projet ARCHITRAVE – Art et architecture à Paris et Versailles dans les récits de voyageurs allemands à l’époque baroque, cela nest pas transposable aux bases de données et publications plus anciennes sans un travail de curation de grande ampleur. Celui-ci porte à parts égales sur la structuration et le référencement des données en soi, ainsi que sur leur présentation sur le site web.

Un tel travail suppose de connaître précisément le champ de recherche pour lequel ces données présentent un intérêt direct, et donc pour lequel elles doivent être accessibles et utilisables simplement. En outre, la curation doit préserver l’intégrité historique des données et rendre celle-ci transparente. Les données de recherche sont le produit d’un travail scientifique qui s’est élaboré selon un questionnement spécifique, une approche théorique donnée ainsi qu’une méthodologie propre. À linstar des publications scientifiques classiques, les données de recherches résultent dun contexte intellectuel, institutionnel mais aussi personnel. Cet aspect n’est souvent pas documenté en lui-même, entre autres et en particulier lorsque le corpus de données, comme dans le cas de la base de données Deutsch-Französische Kunstvermittlung, a dans un premier été conçu comme un outil de travail interne et que la publication est intervenue ultérieurement. Le projet de recherche s’est donc donné pour tâche de rendre tangible ce contexte par une analyse rétrospective de la genèse de la base de données. Le travail sur cet aspect est mené en étroite collaboration avec Mathilde Arnoux et le champ de recherche Transculturalité et mobilité. Il s’agit là d’une dimension particulièrement intéressante, car le champ de recherche s’élabore aussi par contraste avec les recherches passées. 

De surcroît, le projet de recherche permet à des historiennes et historiens de l’art effectuant un stage ou exerçant une fonction d’assistant au sein de l’infrastructure de recherche humanités numériques d’acquérir des connaissances et de développer leurs compétences numériques. Ces jeunes chercheuses et chercheurs sont pleinement intégrés à toutes les étapes, qu’il s'agisse de conception, de travaux préparatoire ou de mise en œuvre concrète.

Les résultats intermédiaires du projet sont présentés dans la rubrique DFK numérique > Prototypes et études. Vous trouverez des informations sur la base de données et l’ancien projet dans la rubrique Recherche > Archive de projets de recherche > La réception artistique franco-allemande 1870–1960.

Outreach

Articles

  • Anne Klammt, Klara Niemann, Deborah Schlauch, « Neu in Form gebracht? Rekontextualisierung und Neuausrichtung einer 20 Jahre alten kunsthistorischen Datenbank im Zeichen der Datenkuration », dans International Journal for Digital Art History (en préparation).

Rapport annuel

  • Klara Niemann, « La base de données Deutsch-französische Kunstvermittlung 1870–1940 und 1945–1960 : refonte et possibilités futures d’utilisation », dans Rapport annuel du DFK Paris 2020/2021 (2021), p. 110–111.

Article de blog

  • Deborah Schlauch, « Relations artistiques franco-allemandes. La critique d’art franco-allemande 1870–1940 et 1945–1960 », sur le blog Digital Humanities à l’IHA, 16.11.2022 : https://dhiha.hypotheses.org/2832.

Conférences

  • Anne Klammt, « IIIF Lightning Talk: Repurposing the manifest – use case », IIIF 2021 Fall Working Meeting (en ligne), 17.11.2021.
  • Anne Klammt, Klara Niemann, Deborah Schlauch, « Neu in Form gebracht? Von der Rekontextualisierung und Neuausrichtung einer 20 Jahre alten Datenbank der Kunstgeschichte im Zeichen der Datenkuration », arthistocamp, XXXVI. Deutscher Kunsthistorikertag 2022 (en ligne), 22.03.2022.
  • Anne Klammt, Klara Niemann, Deborah Schlauch, « Datenkuration am Beispiel der Datenbank Deutsch-Französische Kunstvermittlung 1870–1940 und 1945–1960 », Research Seminar, AK Digital Humanities in the MWS (en ligne), 18.05.2022.
  • Elisa Michelet, « Applying machine learning for the extraction, recognition and clustering of illustrations in art journals », MWS AK DH Research Seminar (en ligne), 22.06.2022.
  • Anne Klammt, Klara Niemann, Elisa Michelet, Moritz Schepp, Deborah Schlauch, « Curation de données : l’exemple de la base de données Deutsch-französische Kunstvermittlung 1870–1940 et 1945–1960 », DFK Paris, 23.06.2022.
  • Anne Klammt, Deborah Schlauch, « Zeugnisse in Zeugnissen – die Aufbereitung einer alten Datenbank zur Journalliteratur und ihr Quellenwert für die kunsthistorische Forschung », International Conference Capturing Ephemerality: Praxeological Modes of Fixing Journal Literature | Flüchtigkeit fixieren: praxeologische Modi journalliterarischen Festhaltens, Philipps-Universität Marburg, 25.08.2022.

 

Documentation

Documentation finale (texte allemand) à télécharger au format PDF.

 

Date de début
01.03.2021
Date de fin
30.06.2022


Champs de recherche


Direction

Contact
Dr. Anne Klammt

Dr. Anne Klammt

Directrice de recherches / Responsable des Humanités Numériques
Téléphone +33 (0)1 42 60 89 50

Équipe

Contact
Elisa Michelet

Elisa Michelet

École polytechnique fédérale de Lausanne (mars - juillet 2022)
Contact

Infrastructures de recherche

Anciens membres du projet

Contact
La photo montre Klara Niemann

Klara Niemann

Universität zu Köln (mars – juillet 2021)
Contact
Anna-Lena

Anna-Lena Brunecker

Georg-August-Universität Göttingen (septembre 2021 - février 2022)
Datenkuration