Juliette Bessette

Juliette Bessette, M.A.

Sorbonne Université / Centre André Chastel (septembre 2019 – décembre 2020)

thèse de doctorat : Les arts et les nouveaux médias (XXe–XXIe siècle) : le tournant des années 1960-1970

Vita

  • Doctorat, Sorbonne Université, Centre André Chastel (2016-2021)
  • École du Louvre (2012-2016)

Bourses

  • 2022 : Bourse Daniel Arasse, École Française de Rome / Académie de France à Rome
  • 2021 : "Mission Recherche", Amis du Centre Pompidou
  • 2021 : Terra Summer Residency Fellowship, Terra Foundation for American Art
  • 2019-2020 : Sujet annuel du DFK, “Les arts et les nouveaux médias”
  • 2017 : Visiting Scholar, Yale Center for British Art

Axes de recherche

Le tournant des années 1960-1970 : quel avenir de l’art pour l’humain augmenté ?


Dans les années 1960-1970, un cercle intellectuel et artistique actif aux États-Unis s’intéresse à l’impact des nouvelles technologies médiatiques sur la création. Nourris par les travaux de l’après-guerre sur la théorie mathématique de l’information (Shannon), la cybernétique (Wiener), l’extension de l’être humain par le biais des médias (McLuhan) et la globalisation (Buckminster Fuller), ces penseurs envisagent l’avenir de l’art au prisme d’un double mouvement : d’une part, une redéfinition de sa fonction au sein de la société de masse et de l’information, d’autre part, l’éventuelle mutation de l’espèce humaine du fait de son adaptation au nouveau contexte technoscientifique. Les possibilités d’augmentation de l’humain par les nouvelles technologies médiatiques ouvrent la voie à des formes d’expérience inédites sur les plans sensoriel et psychique, proposées par exemple dans le Movie Drome de Stan Vanderbeek. Dès lors, par le biais des nouveaux médias, l’art aurait la possibilité de s’étendre dans l’environnement en un flux continu jusqu’à se confondre absolument avec lui. Un élargissement du terrain d’action de l’artiste dans la sphère sociale se dessine : des dispositifs issus du champ artistique permettraient de façonner une perception commune de cet environnement humain et de reconfigurer une conscience collective qui, elle-même, pourrait avoir des répercussions d’ordre idéologique. Des formes alternatives d’art pour des formes alternatives d’actions sociales à venir ?

 

Contact

jbess

Juliette Bessette , M.A.