Objets du réel – L’exposition des portes à Dresde en 1979

Atelier de recherche

Objets du réel – L’exposition des portes à Dresde en 1979

Cet atelier de recherche en langue française et allemande a été organisé autour d'une rencontre entre Angelika Weißbach, Michael Freudenberg, Georg Girardet, modérée par Jean Mortier, et d'un atelier de lecture.

La présentation d'Angelika Weißbach a fait l'objet d'une publication en ligne : https://dfk-paris.org/fr/node/1361#/resolve/articles/23147 (première édition sur http://www.perspectivia.net/publikationen/ownreality/5 (pdf)).

 

Conférences

 

En 1979, un groupe de jeunes artistes de Dresde refusant de présenter un art conventionnel tel qu'il est alors prescrit en RDA, développe le projet de travailler à un sujet d'actualité, propre à leur génération. Ils tombent d'accord sur la proposition de Michael Freudenberg de choisir la porte, qui apparait comme un objet particulièrement riche en associations, dans un pays alors entouré par un mur. À l'automne de cette même année, le musée Leonhardi de Dresde reçoit la « Türenausstellung » (exposition des portes), fruit de leur travail commun. Michael Freudenberg, Monika Hanske, Volker Henze, Ralf Kerbach, Helge Leiberg, Reinhard Sandner, Cornelia Schleime et Karla Woisnitza ont chacun réalisé une installation, tandis que Thomas Wetzel organise quatre actions en plein air autour du sujet. L'exposition suscite l'attention du public et A. R. Penck y voit le « début du triomphe sur la fausse conscience (falsches Bewußtsein) ! ».

Angelika Weißbach présentera l'exposition et s'intéressera aux enjeux que soulève le recours à un objet du monde environnant dans le contexte spécifique des pratiques artistiques en RDA à la fin des années 1970. Suivra une discussion présidée par le professeur Jean Mortier avec Angelika Weißbach et deux témoins qui ont participé à l'exposition : Michael Freudenberg qui a eu l'initiative du sujet et Georg Girardet alors conseiller culturel de RFA à Berlin-Est qui a visité l'exposition. Au-delà des souvenirs, il s'agira de s'interroger sur ce qu'a représenté cet événement. Quels statuts ont les objets dans les pratiques artistiques de DDR à la fin des années 1970 ? Quels liens entretiennent ces pratiques avec les avant-gardes ? Que révèlent-elles du rapport au monde environnant ?

La présentation d'Angelika Weißbach a fait l'objet d'une publication en ligne : https://dfk-paris.org/fr/node/1361#/resolve/articles/23147 (première édition sur http://www.perspectivia.net/publikationen/ownreality/5 (pdf)).

 

Atelier de lecture

 

Conçu par Clara Pacquet

  • Michael Fried, « Art and Objecthood », dans Artforum, vol. 5, n° 10, juin 1967 ; réimprimé dans Gregory Battcock (éd.), Minimal Art. A Critical Anthology, London, University of California Press, 1968, p. 116-147 ; trad. fr. dans Michael Fried, Contre la théâtralité. Du minimalisme à la photographie contemporaine, Paris, Gallimard, 2007
  • Ulrich Kuhirt, « Befragung der Realität ? Zur 5. Documenta-Ausstellung 1972 in Kassel (BRD) », dans Bildende Kunst, n° 11, 1972, p. 539-542
  • Roland März, texte dans Collagen, Montagen, Frottagen. Von Künstlern der DDR, cat. exp. Galerie am Sachsenplatz, 61. Verkaufsausstellung, Leipzig, 1978
  • Roland März, texte dans Von der Collage zur Assemblage. Aspekte der Materialkunst in der DDR, cat. exp. Studio n° 18, Nationalgalerie, Altes Museum, Berlin, 1978
  • Harald Szeemann, « Duchamp, Marcel (1887-1968) », dans id. (éd.), Beuysnobiscum: eine kleine Enzyklopädie, Dresde/Amsterdam, Verlag der Kunst, 1997, p. 119-127

Nom du responsable

Contact
Mathilde Arnoux

Dr. Mathilde Arnoux

Directrice de recherche
Téléphone +33 (0)1 42 60 41 24
Contact

Dr. Clara Pacquet

Chargée de recherche