La correspondance entre André Fougeron et Ewa Garztecka

Follow our team of researchers

La correspondance entre André Fougeron et Ewa Garztecka

Contribution de Mathilde Arnoux au colloque « Le réalisme socialiste, du pays des Soviets à celui d’Aragon », organisé le 17 avril 2019 au Centre Pompidou, Paris

« Vivante ! Tu es vivante ! » C’est par ces mots qu’André Fougeron exprime son soulagement quand il reçoit les premières nouvelles de son amie critique d’art Ewa Garztecka en 1958, neuf ans après leur dernière rencontre. Ils s’étaient fréquentés à Paris et à Rome lorsqu’elle y était attachée à l’ambassade de Pologne dans les années d’après-guerre. Elle avait contribué à la diffusion de l’œuvre du peintre français dans son pays d’origine, notamment à travers la revue Nowiny Literackie. À son retour en Pologne en 1949, elle et son mari Juliusz sont arrêtés et mis en prison, elle pour trois ans, lui pour cinq ans. Après cette épreuve, les échanges entre Garztecka et Fougeron autour des buts de l’art se tendent, tant leurs parcours se sont développés différemment.

C’est cette asynchronie dans l’expérience du réalisme socialiste stalinien que Mathilde Arnoux met au jour dans cette étude de cas dédiée à la correspondance entre un peintre français et une critique d’art polonaise.

Elle est présentée dans le cadre du colloque « Le réalisme socialiste, du pays des Soviets à celui d’Aragon », organisé le 17 avril 2019 au Centre Pompidou en écho à l’exposition « Rouge. Art et utopie au pays des Soviets » (Grand Palais, 20 mars – 1er juillet 2019).

Inventé en URSS, le réalisme socialiste a connu auprès des artistes étrangers une réception particulière : ceux-ci l’ont interprété de façon singulière, s’écartant du modèle soviétique. Les diverses contributions du colloque proposent une relecture de cette histoire à travers le prisme des différents contextes internationaux : en France, en Italie, en Grande-Bretagne et en Europe de l’Est, selon la perspective historique française, qui s’achève avec l’« affaire » du portrait de Staline par Pablo Picasso (1953).

Le colloque se déroule en français et en anglais.

 

Programme du colloque

14h00-14h10

Introduction
Nicolas Liucci-Goutnikov, Conservateur au Centre Pompidou, Musée national d’art moderne

14h10-16h40
Le réalisme socialiste à la française
Modératrice, Sarah Wilson, Professeure en histoire de l’art, Courtauld Institute, Londres

Aragon, Coller au réalisme
Daniel Bougnoux, Professeur émérite, Université Stendhal de Grenoble

Heures chaudes et matins tièdes. Les peintres de la Maison de la culture, 1932-1939
Samuel Dégardin, Docteur en histoire de l’art, Université de Lille

1952 : Miailhe et Taslitzky, deux peintres communistes en Algérie française
Isabelle Rollin-Royer, Directrice de Univers MENTOR, Paris

La correspondance entre André Fougeron et Ewa Garztecka
Mathilde Arnoux, Directrice de recherche au Centre allemand d’histoire de l’art, Paris

Exhibition of Contemporary French Art in Warsaw (1952) and Its Reconstructions
Karolina Zychowicz, Chercheuse à la Galerie d’art nationale Zachęta, Varsovie

16h40-17h00 Pause

17h00-19h00

Perspectives internationales du réalisme socialiste
Modératrice Marija Podzorova, Ingénieure de recherche, EUR ArTeC

Artists Against Fascism and War, Exhibition in London, 1935
Maria Mileeva, Co-directrice de Cambridge Courtauld Russian Art Centre, Londres

The Battle of Dustjackets: Eastern Europe as Socialist Europe
Katarzyna Murawska-Muthesius, Associate Lecturer at Birkbeck College, University of London

Beyond Guernica: Italian Artists in the Communist Party, 1944-1953
Juan José Gómez Gutiérrez, Associate Lecturer at University of the Basque Country

Aspects of Two Cultures. Clements Greenberg Reads Vladimir Kemenow
Sergey Fofanov, Chercheur à la Galerie Tretiakov, Moscou

19h00-19h30
Allocution finale prononcée par Sophie Coeuré, Professeure d’histoire, Université Paris Diderot – Paris 7

 

À consulter aussi

L’exposition « Rouge. Art et utopie au pays des Soviets » sur le site du Grand Palais > www.grandpalais.fr/fr/evenement/rouge

Nom du responsable

Contact
Mathilde Arnoux

Dr. Mathilde Arnoux

Directrice de recherche
Téléphone +33 (0)1 42 60 41 24
Chroniques-russes_Centre-Pompidou_2019_04_17
Du
17.04.2019
14:00 Uhr
au
17.04.2019
16:40 Uhr
Emplacement
Centre Pompidou
Paris
Salle, étage
Petite salle
Lien de la manifestation

Autres manifestations

Aucune manifestation trouvée.