Annamaria Ducci

Dr. Annamaria Ducci

Boursière

Vita

Annamaria Ducci, docteure de recherche, a étudié l'histoire de l'art à l'Université de Pise. Ses principaux domaines d'intérêt sont l'histoire de l'art médiéval et l'histoire de l'histoire de l'art. Elle a été Getty Fellow à l'INHA-Paris, fellow au Kunsthistorisches Institut de Florence, lauréate pour le programme «Research in Paris» (INHA). Elle a été assistante de recherche à la Scuola Normale Superiore (Pise) pour le projet ERC 'EUROCORR- The European correspondence to Jacob Burckhardt'. Annamaria est l'auteur de plusieurs essais consacrés à Henri Focillon (la monographie Henri Focillon en son temps. La liberté des formes est attendue au printemps 2021 aux Presses Universitaires de Strasbourg). Elle est membre du conseil scientifique de la Fondazione Ragghianti (Lucques). Thèmes de recherche: la notion de 'forme dans les écrits sur l'art en France pendant la première moitié du 20e siècle; la correspondance des historiens de l'art; les dessins des historiens de l'art; les organismes intellectuels internationaux de l'entre-deux-guerres, notamment l'Institut International de Coopération Intellectuelle (SdN).

 

https://inha-fr.academia.edu/AnnamariaDucci

Axes de recherche

La Société des Nations et le patrimoine culturel. Une histoire intellectuelle européenne dans la « longue durée »

 

Ce projet de recherche vise à étudier l'idée de « patrimoine » telle qu'elle a été élaborée et définie au sein de la Société des Nations et ses organismes culturels, notamment l’Institut International de Coopération Intellectuelle (IICI, 1925). L'IICI fut l'un des principaux protagonistes de la coopération intellectuelle en Europe, tissant un réseau de relations entre savants à travers le continent et avec les autres Etats membres de la SdN. Au sein de l'IICI, en 1926, a été créé l'Office International des Musées (OIM); cet organisme en particulier, suscitant un dialogue intense entre universitaires et conservateurs, cherchait à harmoniser les différentes expériences et compétences que chaque pays avait individuellement développées dans le domaine de la conservation et de la muséologie. Le débat sur la conservation et les musées se déplaçait ainsi du niveau national à un organisme institutionnel de référence internationale, ce qui marque un tournant décisif dans l'histoire du patrimoine en Europe. En étudiant les archives de l'IICI (Maison de l'Unesco), ainsi que ses protagonistes majeurs, ma recherche tentera de relier les politiques de conservation et muséales proposées par l'OIM à une plus ample histoire des relations intellectuelles, des idées et des idéologies politiques. Par son caractère comparatif et interdisciplinaire, elle cherchera à éclairer les étapes de la formation d'une notion précise de patrimoine au sein des organismes culturels de la SdN et leur héritage dans les politiques de l'après-guerre (Unesco).

Contact

amd

Dr. Annamaria Ducci