L’art des objets

L’art des objets

Au sein de l’histoire de l’art récente, les réflexions sur les images ont montré à quel point les perspectives s’ouvrent lorsque le regard se porte davantage sur des objets qui débordent la notion d’art telle qu’elle a été forgée dans la modernité européenne. Mais si l’histoire de l’art devient science visuelle, elle réduit drastiquement son domaine de compétence, en excluant de son champ des catégories entières d’objets qui ne sont pas des images. On songe en premier lieu aux « objets d’art » européens. Mais toute une variété d’artefacts extra-européens, souvent issus de cultures précoloniales, se trouve également négligée, alors que ceux-ci devraient jouer un rôle décisif au sein d’une histoire de l’art opérant à l’échelle mondiale et par-delà les frontières entre les disciplines. Les travaux sur les images gagnent par conséquent à être flanqués d’enquêtes sur les objets, non pour opposer ces deux terrains, mais contraire afin qu’ils se fécondent mutuellement : ne serait-ce que parce que les relations complexes entre objet et image constituent des questions centrales de notre discipline.

Ce champ de recherche est dirigé au DFK Paris par Philippe Cordez. Les candidatures à des bourses et les demandes d’affiliation de projets de recherche sont bienvenues, quelles que soient les périodes et régions étudiées.

À titre d’introduction :

Ph. Cordez, Romana Kaske, Julia Saviello et Susanne Thürigen, The Properties of Objects: Walt Disney’s Fantasia, dans id. (éd.), Object Fantasies. Experience & Creation, Munich, De Gruyter, 2018, p. 7-17 

Ph. Cordez, Object Studies in Art History: Research Perspectives, ibid., p. 19-30

Nouvelle publication:

Die Krone der Hildegard von Bingen, Riggisberg: Abegg-Stiftung, 2019 (Monographien der Abegg-Stiftung, 21) (avec Evelin Wetter)

 

Projets actuels : 

 

Fünfzig Objekte in Buchform. Vom Reliquiar zur Laptoptasche, éd. par Ph. Cordez et Julia Saviello, Emsdetten: Imorde, à paraître

Horloge, vase à boire, chaise percée, arme à feu, chambre noire, boîte à biscuits, briquet à gaz, tire-lire et bien d'autres choses encore: les objets en forme de livre peuvent servir les fonctions les plus diverses. Cet ouvrage donne à voir pour la première fois leur remarquable inventivité formelle et leur qualité conceptuelle. Les cinquante objets sélectionnés comportent indéniablement des éléments livresques, qui sont disposés pour se rattacher également à d’autres types d’objets. L'art peu connu – quoiqu'il n'ait rien de rare – de la combinaison d’objets s’expérimente à l'usage, tant par les sens que sur le plan cognitif, et offre en l'occurrence de surprenants éclairages sur l’histoire culturelle du livre, de la fin du Moyen Âge jusqu’à nos jours.

Voir déjà: Ph. Cordez, Nicht wählen! Objekte und die Kunst der Kombination, dans Weltweit vor Ort. Das Magazin der Max-Weber-Stiftung, 01/2019, p. 810.

 

Typical Venice? The Art of Commodities, 13th–16th Centuries, éd. par Ella Beaucamp et Philippe Cordez, London / Turnhout: Harvey Miller Publishers, à paraître

What is the art of commodities, and how does it contribute to shaping a city? The case of Venice, which perhaps more than any other late medieval or early modern city depended on trade, offers some widely applicable considerations in response to these questions.

Commodities exist as such only when they can be bought and sold. Select materials, techniques and tools, motifs, and working processes are entailed in the conception and realization of commodities, with the aim of producing and selling in numbers. The art of commodities is an art of anticipation and organization, as complex as the material, social, and symbolic situations it results from, deals with, and contributes to shaping. In turn, an analysis of commodities allows for profound insights in these situations. The art of commodities ultimately presents specific challenges, solutions, and styles; it is an art of objects, as well as an art of cities and societies.

In Venice, commodities did much more than circulate throughout the Lagoon: the city was made of them. The studies in this book consider the Serenissima’s diverse commodities, merchants, and routes from multiple perspectives.

 

– Ph. Cordez, Treasure, Memory, Nature: Church Objects in the Middle Ages , London / Turnhout: Harvey Miller Publishers, à paraître

Trad. de Trésor, mémoire, merveilles. Les objets des églises au Moyen Âge, Paris: Éditions de l'EHESS, 2016.

 

Objects Beyond the Senses = Convivium. Exchanges and Interactions in the Arts of Medieval Europe, Byzantium, and the Mediterreanean, VIII/1, 2021, éd. par Philippe Cordez et Ivan Foletti, en préparation (CFP

The central question of this thematic issue is whether and how objects are present, perceptible, and conceivable not only within, but also beyond the senses. This question addresses – in medieval experiences and representations – the imperfections of human perception, and the ordinary struggle to make sense of the realities of the world. Medieval women and men, it can be argued, developed a specific virtuosity in experiencing and shaping a world defined by the limits of the perceptible. Art history, it must be added, also deals with such limits in its endeavor to make sense of the realities of the past.

 

– Collection Object Studies in Art History, dirigée par Ph. Cordez aux éditions De Gruyter (Munich)

1 : Object Fantasies. Experience & Creation, dir. par Ph. Cordez, Romana Kaske, Julia Saviello et Susanne Thürigen, 2018.

2 : Objekte des Krieges. Präsenz & Representation, dir. par Romana Kaske et Julia Saviello, 2019.

3 : Material Histories of Time. Objects & Practices, dir. par Gianenrico Bernasconi et Susanne Thürigen, en préparation.

4 : Löwe, Wolf und Greif. Monumentale Tierbronzen im Mittelalter, dir. par Jan Keupp et Joanna Olchawa, en préparation.

5 : Objekte & Organismen. Verlebendigung, Verdinglichung, Verwandlung, dir. par Ella Beaucamp, Romana Kaske et Thomas Moser, en préparation.

 

Les peignes d’ivoire (Ve–XIIIe siècles)

Environ 100 peignes d’ivoire des Ve–XIIIe siècles, surtout occidentaux mais aussi byzantins et islamiques, ont été conservés et seront documentés et publiés pour la première fois de manière approfondie. La plupart provient d’églises de la Chrétienté latine, où environ 40 d’entre eux ont été considérés comme ayant appartenu à des personnes historiques. Ces narrations, elles aussi, seront systématiquement étudiées dans le Corpuswerk, en lien avec l’interprétation morale des peignes et leur usage en tant qu’insignes de pouvoir et instruments paraliturgiques. Le volume prolongera la série Die Elfenbeinskulpturen du Deutsches Verein für Kunstwissenschaft.

 

Photo: Briquet en forme de livre, France, vers 1916, cuivre. 5,5 × 4,3 × 1,5 cm. Collection particulière. © Nicolai Kästner

Chercheur

Contact
Dr. Philippe Cordez, directeur adjoint

Dr. Philippe Cordez

Directeur adjoint
Téléphone +33 (0)1 42 60 60 73
Briquet, Frankreich, um 1916. Messing, Kupfer. 5,5 × 4,3 × 1,5 cm. Privatsammlung, © Nicolai Kästner