Ausschreibung Jahresthema 16/17

L’art en France à la croisée des cultures

L’art en France à la croisée des cultures

Le Centre allemand d’histoire de l’art Paris consacrera son sujet annuel 2016/2017 aux liens entre l’art en France et celui d’autres régions du monde. Depuis toujours, la France est au confluent de différentes cultures. Les relations avec les pays voisins, notamment l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et les Pays-Bas, font déjà l’objet d’études fouillées dans le domaine de l’histoire de l’art. Il s’agira donc d’orienter davantage la focale sur les interactions avec des territoires d’autres continents, en particulier l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie. S’il ne serait pas possible de penser les échanges dans lesquels s’est inscrit l’art en France indépendamment de la politique coloniale de l’hexagone  ̶  qui, depuis le XVIème siècle, s’est efforcée avec un succès variable de donner au pays la stature d’une grande puissance  ̶  le sujet annuel a expressément vocation à inclure aussi des projets se situant hors des frontières de l’empire colonial français. De même, il conviendra de porter le regard au-delà de Paris, afin de prendre en considération d’autres hauts lieux de rencontres transrégionales que la seule « capitale du XIXème siècle ». Sur le plan de la chronologie, l’attention portera sur le XIXème et le XXème siècle.

Le sujet annuel sera dirigé par Thomas Kirchner (Centre allemand d’histoire de l’art Paris) et

Elvan Zabunyan (Université Rennes 2).

Les boursiers et leurs sujets

  • Emilie Goudal, docteure : D'une France à l'Autre: les collections d'art françaises repères/ Repair des relations Algérie-France?
  • Hanna Holtz, doctorante : Sammeln - Austellen - Publizieren. Außereuropäische Objekte im Dialog von Surrealismus und Ethnologie in der Zwischenkriegszeit in Paris.
  • Laura Karp-Lugo, docteure : L'art latino-américain à l'épreuve de la réception française (1855-1937).
  • Judith Rottenburg, doctorante : Die Verhandlung von Négritude, "Hybridität" und Universalismen in den 1950er Jahren: Papa Ibra Tall, Iba N'Diaye und Christian Lattier als Wegbereiter einer postkolonialen Kunst Afrikas in Paris.
  • David Sadighian, doctorant : Global Paris : Beaux-Arts Design and Networks of Internationalism between Imperial France and the Pan-American World, 1867-1932.
  • Nicolas Schaub, docteur : L’illusion d’un territoire. La Société coloniale des artistes français et l’Afrique du Nord entre 1907 et 1935.
  • Marine Schütz, docteure : Postcolonial pop ? Inflexions globales dans la Figuration narrative (1960-1977).
  • Devika Singh, docteure : Les artistes indiens en France des années 1920 à 1970. Mobilités, appropriations et espace universel.
  • Annabela Tournon, doctorante : Pour une histoire connectée des conceptualismes en France.
Grid image